Christian Flora (2007)

Ingénieur Electronicien

Titre : Development of a feedback controlled matching system of the ITER ICRH antenna array and performance tests on a mockup

Résumé :
The radio-frequency heating is one of the methods that will be used to heat the plasma in order to achieve thermonuclear fusion reactions in ITER. The used ICRH antenna plug consists of 24 straps connected in pairs of triplets to two conjugate-T circuits. The straps are not matched to the two generators and an external matching scheme using a line-stretcher and a stub for each generator is used to avoid reflection. The aim of this study is to enhance the single stub matching circuit with a feedback loop to allow an automated matching procedure. This work shows the complete feedback loop, programmed in LabVIEW as well as the practical implementation with the motorised line-stretchers on a mock-up. Several practical problems like calibration of probes are encountered and solved. Some improvements and recommendations are given. The performance of the system is then tested with a variable load consisting of a water tank in front of the antenna array. Finally, the conjugate-T circuit is also verified by blocking the feedback loop and the sensitivity to the phase adjustment is shown. It is proved that the different heating methods like "current drive" are possible using a line-stretcher or the phase control of the generator. Qualitative tests are done without decouplers to test the matching system in presence of mutual coupling between the straps.

Sébastien Leyder (2007)

Ingénieur Electronicien

Titre : Gestion de l'alimentation d'Ampacimon

Résumé :
Ce travail de fin d'étude fait partie du projet Ampacimon, lequel est coordonn é par le CSL et deux services du Département Monte.ore, à savoir l'unité de Microélectronique ainsi que l'unité de Transport & Distribution de l'Énergie Électrique. Le système Ampacimon est un dispositif de surveillance en temps réel des lignes à haute tension. L'objet de nos recherches concerne la gestion de l'alimentation d'Ampacimon. Le système développé doit en assurer l'autonomie, et ce principalement dans les moments les plus intéressants, c'est-à-dire lors des instants qui suivent un arrêt de l'alimentation. Cet arrêt survient non seulement à l'occasion d'une coupure franche, mais également lorsque le courant est soit trop faible, soit trop fort sur la ligne haute tension. Dans ces situations, le convertisseur DC-DC principal utilisé dans Ampacimon ne peut pas travailler et sa tension de sortie est nulle. C'est ici que le système de gestion de l'alimentation va prendre le relais pour que les modules utilisés par Ampacimon continuent à fonctionner. Une analyse a été réalisée. Elle s'est intéressée, entre autres, aux besoins énergétiques garantissant l'autonomie d'Ampacimon, aux di.érentes solutions de stockage de l'énergie électrique, aux problèmes liés à la température dans le boîtier et surtout à la détection de la coupure. Cette analyse a été ensuite implémentée dans une solution pratique utilisant des accumulateurs. Un algorithme de décision a été mis au point pour détecter la coupure, permettre la charge, et autoriser le changement de source de puissance : passer de la ligne aux accumulateurs, et inversement. La solution développée est paramétrable tant au niveau software que hardware. En e.et, comme les supercapacit és font l'objet de recherches intensives ces dernières années, nous avons pensé le sytème pour qu'il soit facilement adaptable à cette technologie. La réalisation pratique permet de véri.er la validité de l'analyse réalisée au cours de ce travail.

Quentin Jehaes (2007)

Ingénieur Electronicien

Titre : Module IR pour l'Ampacimon

(voir le résumé en PDF)

Thibaut Libert (2006)

Ingénieur Electronicien

Titre : ??

Résumé:
Ce travail de fin d’études s’intègre dans une recherche biologique visant à étudier la
consolidation de la mémoire spatiale chez le rat. L’acquisition et la transmission télémétrique de données physiologiques de l’animal, plus précisément l’électroencéphalogramme (EEG) et l’électromyogramme (EMG), pallient à de nombreux désavantages inhérents à la méthode câblée utilisée jusqu’à présent. Le but de ce travail est de développer une chaîne d’acquisition numérique permettant d’amplifier puis de transmettre au minimum quatre signaux physiologiques (2 EEG et 2 EMG) et de proposer une méthode d’analyse automatique capable de déterminer l’état de vigilance du rat.
Deux designs sont proposés. Le premier transmet jusqu’à 4 canaux bipolaires en utilisant un seul composant pour effectuer les opérations de numérisation, de mise en forme et de modulation. Le second, transmettant jusqu’à 8 canaux, utilise un convertisseur et un modulateur externes contrôlés par un micro-contrôleur. Les signaux sont émis à 433.92 MHz en utilisant une modulation OOK (On-Off-Keying). Ils sont ensuite démodulés, décodés par un autre micro-contrôleur et transmis par protocole série vers un ordinateur permettant de visualiser le résultat ou vers une autre unité de traitement.
Différents montages sur breadboard et deux prototypes ont été construits afin de vérifier le bon fonctionnement des différents éléments de la chaîne. Un prototype de petite taille (2 cm sur 3.5 cm) capable d’acquérir un EEG et un EMG a également été réalisé. Celui-ci n’a pas encore pu être utilisé sur un rat.
Une méthode d’analyse et de détection online des stades du sommeil, basée sur une décomposition en ondelettes, est proposée.

Laurent Lovato (2006)

Ingénieur Electronicien

Titre : Contrôle d'une installation de gravure par laser

Résumé:
Ce travail a pour but l'étude, puis la conception d'un prototype d'une machine de marquage par laser. Cette machine est destinée à graver des données sous forme de codes à barre ou de codes data matrix sur des lames de microscope utilisées par des laboratoires d'analyse. Ce marquage est important car il permet de faciliter l'archivage des lames à long terme. Si de telles machines existent déjà, elles sont toutes destinées à de grands laboratoires et leurs prix sont inabordables pour les autres. Ce travail étudie donc la possibilité de construire une machine de plus faible coût, pour les laboratoires ne nécessitant pas un débit de lames aussi élevé. Le travail est réalisé en partenariat avec la société WOW Company, qui compte commercialiser une telle machine.
La baisse du coût va surtout se faire sur le choix du laser. En effet, les dispositifs actuels utilisent des lasers YAG ou CO2 conçus pour le marquage et leurs prix constituent la plus grosse part du coût de la machine. Le dispositif étudié dans ce travail utilisera donc une diode laser dont le prix est largement inférieur à celui des autres types de lasers.
En première partie, après un bref rappel théorique sur l'optique et les lasers, ce travail commence par la détermination de la solution opto-mécanique de parcours de la zone à graver la plus indiquée pour l'application. En effet, des compromis ont été faits entre la sollicitation de la mécanique et les aberrations engendrées par le dispositif optique de focalisation. Une fois la solution choisie et les composants déterminés, l'électronique de contrôle est déterminée à son tour. Celle-ci doit être assez rapide que pour permettre la gravure d'une lame en dix secondes avec une résolution de 200 microns.
La seconde partie de ce travail porte sur la construction du prototype, ainsi que sur les résultats obtenus. Ceux-ci vont alors montrer tout l'intérêt de la machine, car le marquage obtenu est de très bonne qualité sur les lames dont la zone de marquage est noire et ce pour un prix bien inférieur aux machines déjà commercialisées.
Le travail se termine enfin par les modifications devant être apportées au prototype pour permettre le traitement des lames en série, augmenter la vitesse de traitement des lames, ainsi que pour réduire son coût.

Massimo Rosso (2006)

Ingénieur Electromécanicien

Résumé:
Pour ce travail de fin d’études il nous a été demandé de réaliser des micros structures par la méthode de micro-usinage par laser excimère. L’ablation de la matière par le laser excimère présent à Technifutur (Parc Scientifique de Liège) se fait par l’absorption du rayonnement ultraviolet, ensuite destruction des liens intermoléculaire et pour terminer éjection des particules. Il ne s’agit donc pas d’un procédé photolithographique, ici c’est la projection de masques qui est utilisée. En effet le faisceau qui est « l’outil d’usinage » prend la forme du masque et un système de lentilles de projection permet d’atteindre des dimensions de l’ordre du micron.
Dans un premier temps, nous nous sommes intéressés à la plupart des aspects liés à la microfluidique. En effet nous avons étudié le comportement du matériau, la profondeur de l’usinage, l’inclinaison des parois lors de l’ablation, la rugosité obtenue, et un autre aspect très important la connectique entre canaux. Pour conclure, nous avons réalisé un mélangeur microfluidique dans du polycarbonate.
Ensuite, pour la société Physiol (Parc Scientifique de Liège), il nous a été demandé d’étudier la faisabilité de la fabrication de microlentilles de Fresnel pour leurs implants oculaires. Pour ce faire nous avons dans un premier temps étudié le comportement de leurs matériaux et ensuite nous avons fait fabriquer des masques qui nous ont permis au final la réalisation des lentilles de Fresnel.

Alison Vincent (2006)

Ingénieur Electronicien

Titre : Contribution à la maintenance prédictive de moteurs d'avion

Résumé:
En raison de la miniaturisation des capteurs destinés à être placés en des endroits peu accessibles, leurs sources d’énergie sont remises en cause. Parmi les alternatives actuellement à l’étude, les dispositifs de récupération d’énergie occupent une place de choix grâce à l’indépendance qu’ils confèrent. Une de leurs applications potentielles, la maintenance prédictive en aviation, s’avère particulièrement intéressante puisqu’elle vise à instrumenter les moteurs, équipements complexes riches en énergie, afin d’en suivre l’état de manière précise. La conception d’un système de récupération d’énergie dans ce cadre permettrait en outre de minimiser les opérations d’entretien du matériel de maintenance.
Ce travail aborde donc tout d’abord différentes méthodes tirant parti des deux sources d’énergie les plus abondantes dans l’environnement étudié : les vibrations et la température.
Dans le premier cas, des techniques basées sur l’électromagnétisme, l’électrostatique ou la piézoélectricité sont présentées et comparées tant du point de vue énergétique que matériel. Il apparaît toutefois que le moteur produit des vibrations de faible amplitude et que leur cause, le déséquilibre des aubes du fan, tend à disparaître grâce aux progrès technologiques. L’intérêt de cette possibilité semble donc limité. La seconde solution, produisant de l’énergie électrique à partir d’un gradient thermique, s’avère mieux indiquée en raison de l’abondance de chaleur à l’intérieur du moteur même si elle fournit de faibles niveaux de tension.
La suite de l’étude se concentre autour de l’implémentation proprement dite d’un dispositif de récupération d’énergie alimentant un capteur à placer sur le groupe de lubrification. Le module thermoélectrique, dont les caractéristiques sont présentées, constitue bien entendu l’élément principal du système. Son efficacité dépend du gradient de température si bien qu’il convient de porter une attention particulière à l’isolation des parties chaudes et froides. Avant d’atteindre l’équipement à alimenter, l’énergie électrique qu’il fournit doit subir différents traitements. A cet effet, un circuit amplifie la tension au moyen de deux convertisseurs DC-DC en série, accumule et gère l’énergie par un procédé d’amorçage et d’extinction de la décharge. Enfin, un capteur de pression réalisé à l’aide de jauges de contrainte permet de mettre à l’épreuve le dispositif.

Sofiène Bacha (2005)

Licencié en Informatique

Titre : ADAPTATION DE LA COMPLEXITE DE LEMPEL-ZIV AUX DISTANCES PROTEIQUES

Résumé:
Dans le cadre des méthodes de calcul de distances entre séquences génétiques, Otu et Sayood ont proposé une métrique basée sur la complexité de Lempel-Ziv. Cet outil a été appliqué avec succès aux séquences d'acides nucléiques, en raison de la simplicité de leur alphabet de quatre lettres.
Ce travail propose une stratégie d'adaptation de cette métrique en vue de pouvoir l'appliquer directement à des séquences protéiques dont l'alphabet de vingt lettres est plus large et plus complexe.
L'adaptation proposée concernera non pas la métrique mais les séquences elles-mêmes et aboutira dès lors à une variété de codages des acides aminés. L'idée de base consiste en effet à capturer le maximum d'informations, à partir des caractéristiques biochimiques et des mécanismes de sélection des acides aminés (codons), afin d'augmenter les performances de la méthode d'Otu et Sayood lorsqu'elle est appliquée aux séquences protéiques.
Sept codages différents sont proposés dans ce travail. Une évaluation chiffrée de leurs performances respectives a été réalisée à l'aide d'une comparaison à grande échelle avec d'autres méthodes de calcul de distances entre séquences. Cette évaluation repose sur la construction de courbes " ROC " liées à la classification d'un large échantillon de séquences protéiques.

Janusz Bogdanowicz (2005)

Ingénieur physicien

Titre : Model of a Point Contact on Perturbed Si- and Ge-surfaces

Résumé:
Ce travail propose de modéliser un contact SSRM, une méthode de mesure de la concentration de porteurs de charge dans les échantillons de semiconducteurs. Un modèle ayant été développé pour les échantillons de silicium poli, le travail consiste en l'amélioration de ce modèle ainsi qu'en son extension d'une part aux surfaces clivées de silicium et, d'autre part, aux surfaces polies de germanium.
Le modèle est soumis à des simulations numériques. En particulier, sur base de comparaisons avec des résultats expérimentaux obtenus sur des échantillons de dopages homogènes et non-homogènes, les résultats des simulations pourront être évalués, et donc acceptés ou rejetés.
Le modèle pour surfaces polies de silicium précédant ce travail consiste en un contact Schottky avec effet tunnel et états de surface. L'amélioration de ce modèle est obtenue par la création d'un nouveau canal de conduction le long des surfaces. C'est la généralisation de la présence d'états de surface à toutes les surfaces libres de l'échantillon simulé qui mène à ce nouveau chemin de conduction au travers d'une couche d'inversion en surface. La seconde amélioration consiste en la prise en compte de la diminution du gap, dans la zone située à proximité directe du contact, suite aux fortes pressions exercées par la sonde SSRM sur l'échantillon. En particulier, cette amélioration provient d'un courant tunnel considérablement plus grand. L'accord avec les résultats expérimentaux, jusqu'ici essentiellement qualitatif, devient presque quantitatif.
En ce qui concerne le modèle de contact sur surfaces clivées de silicium, les paramètres du contact Schottky ont été copiés du modèle pour surfaces polies. La distribution d'états de surface a, quant à elle, été dérivée d'un modèle déjà développé. L'accord qualitatif est assez bon.
Enfin, pour ce qui est des surfaces polies de germanium, le modèle est basé sur la comparaison des résultats expérimentaux obtenus respectivement pour le silicium et pour le germanium. Ceux-ci ayant des caractéristiques assez opposées, un modèle de premier ordre a été dérivé du modèle pour le silicium assez aisément. Les résultats simulés sont en accord qualitatif acceptable avec les données expérimentales.
Les objectifs de ce travail sont donc pleinement remplis. La construction du modèle de contact s'étend et se parfait pour le silicium, tandis qu'elle mérite encore des améliorations pour le germanium.

Corentin Grondal (2005)

Ingénieur Electromécanicien, Energéticien

Titre : Dispositif de contrôle d'une hydraulienne - Partie électronique de puissance

Résumé:
L'objectif de ce travail consiste à étudier la commande d'une régulation électronique de puissance visant à remplacer une régulation mécanique coûteuse. Cette régulation concerne la tension de sortie d'une génératrice asynchrone utilisée sur un réseau indépendant, entraînée par une roue hydraulique, à vitesse de rotation et à charge électrique variables.
Moyens mis en œuvre:
L'idée consiste à réguler la tension de sortie de la génératrice en jouant sur son excitation au moyen d'un montage approchant le comportement d'un condensateur continûment réglable. Pour ce faire, le montage simple contient, en plus du condensateur, une bobine et un triac.
Une étude théorique de la génératrice et deux montages pour la commande sont présentés. L'analyse de résultats d'essais vient appuyer cette étude.
Résultats:
Les résultats pratiques obtenus sont satisfaisants. Grâce à un montage simple, la tension de sortie peut être maintenue à 230 V sur une bonne plage de fréquence. Cette plage n'est toutefois pas assez étendue, la fin de l'étude propose une solution pour les cas extrêmes de fonctionnement de l'hydraulienne.
Conclusions:
La commande de la génératrice asynchrone par modification de l'excitation semble donc convenir parfaitement pour une régulation électronique de l'hydraulienne. Cette solution constitue une alternative au régulateur mécanique pour les petites puissances tout en étant applicable sur des génératrices de taille plus conséquente (500 kW). L'optimisation reste à faire.

Nicolas Marique (2005)

Ingénieur Civil Electricien

Titre : Télémétrie de signaux physiologiques relatifs au sommeil du rat

Résumé:
Ce travail de fin d’études s’inscrit dans le cadre d’une recherche biologique multidisciplinaire qui vise à étudier la consolidation de la mémoire spatiale chez le rat. Dans ce contexte, il faut pouvoir collecter et analyser en temps réel, durant plusieurs heures, di.érents signaux physiologiques caractéristiques : l’EEG et l’EMG. La télémétrie représente une solution attractive pour pallier les inconvénients des méthodes câblées utilisées jusqu’à présent. Cependant, les solutions télémétriques existantes ne permettent pas la transmission simultanée de plus de trois signaux. Le but de ce travail de fin d’études était de concevoir une chaîne d’acquisition capable de transmettre six canaux unipolaires : quatre EEG et deux EMG. La partie critique de celle-ci est le transmetteur. La solution proposée utilise un transmetteur composé d’amplificateurs et d’un multiplexeur analogique. Un signal composite constitué des six signaux électrophysiologiques et d’un signal de référence est modulé en fréquence avant d’être transmis. Il est réceptionné sur un récepteur FM radio commercial, avant son acquisition et sa digitalisation via l’entrée ligne de la carte son d’un ordinateur. La présence du signal de référence permet le démultiplexage du signal composite.
Deux prototypes successifs ont été construits pour compléter le travail théorique de conception et mener des tests de validation qui se sont avérés positifs. Des pistes d’amélioration pour la réalisation d’une carte de taille réduite sont proposées. Il n’a cependant pas été possible dans le cadre de ce travail d’aller jusqu’à la fabrication d’une unité miniaturisée.

Marc Nélis (2005)

Ingénieur Civil Electricien

Titre : Microvalve à bille magnétique et mesureuse de débit

Résumé:
La microvlave demandée par ce projet, devait être de type actif avec une actuation magnétique incluant une fonction de débitmètre pour fluides gazeux et/ou liquide, l'ensemble devant être réalisé à une échelle la plus petite possible.
Le prototype réalisé, qui est également le premier combinant les fonctions de valve et de débitmètre, se base sur le fonctionnement des détecteurs de zéro. Il consiste en une valve comprenant un tube céramique, dans le lequel une bille métallique se déplace, ayant un diamètre de l'ordre du millimètre sur lequel sont bobinées manuellement trois inductances formant un transformateur à variation linéaire. Une quatrième inductance est bobinée autour du transformateur servant ainsi d'électroaimant. Des capillaires d'un diamètre plus faible se trouvent aux extrémités du tube en céramique et empêchent la bille d'en sortir. Le circuit de commande qui génère les signaux au transformateur en amplifie la variation qui est due aux mouvements de la bille dans les secondaires provoqués par le passage d'un fluide. Ce signal est ensuite injecté, après passage dans un redresseur simple alternance, à travers la bobine magnétique. Par une boucle de feedback, cette bobine magnétique tend à garder la bille en son milieu. La tension nécessaire pour garder la bille est une image du débit du fluide. Cette microvalve fonctionne avec de l'air et réagit instantanément aux variations du débit.
Les résultats obtenus sont encourageants pour de futures études relatives à ce système. Le rapport donne la configuration pour réaliser les tests et introduit également différentes méthodes pour augmenter la miniaturisation.

Benoît Tassin (2005)

Ingénieur Civil Electricien

Titre : Capteurs Magnétiques de Localisation

Résumé:
Le but de ce travail était d’e.ectuer la migration du JAWAC(*1) en tant que capteur à une dimension vers une utilisation à deux dimensions. Au vu des moyens mis en oeuvre dans l’industrie pour localiser des mobiles dans le plan ou l’espace, il était entendu que la tâche ne serait pas aisée.
Dans un premier temps, nous avons mené une recherche bibliographique afin d’obtenir un maximum de renseignements sur les méthodes de traitements utilisées dans le domaine du tracking à deux dimensions. Dès lors, nous avons pu remarquer que la détection se basant uniquement sur les champs magnétiques est peu répandue. Cela nous a donc amené à créer un modèle original de détection.
Ensuite, nous nous sommes attachés à l’analyse théorique du système. Cela s’est déroulé en plusieurs étapes : la compréhension du fonctionnement complet du JAWAC, l’établissement de la résolution mathématique du problème ainsi que la description complète du setup pratique (utilisation de deux modules).
Après avoir trouvé une solution théorique, il a fallu transformer ces idées en une réalisation pratique. Cette partie ne s’est pas faite sans peine car un beau circuit théorique ne fonctionne pas toujours comme prévu dans la réalisation concrète.
Finalement, nous avons mené une campagne de tests pour vérifier aussi bien le modèle théorique que les aspects matériels. Nous avons réussi à obtenir les trois coordonnées demandées (abscisse X, ordonnée Y et rotation de l’objet .) par le cahier des charges avec une précision fort encourageante. Les résultats obtenus ont en e.et montré des taux d’erreurs de 3% au maximum.

(*1) Jaw ACtivity sensor développé par la société Nomics SA, ce capteur est pour l’instant utilisé au CETES (Centre d’Etude des Troubles de l’Eveil et du Sommeil) du CHU de Liège et permet la détection des apnées nocturnes par une mesure en ambulatoire de l’écartement des mâchoires à l’aide du module JAWAC

Pierre Close (2004)

Licencié en informatique

Titre : Environnement de contrôle d'un dispositif d'analyse clinique par biopuce ADN

Résumé:
Le but de mon travail était de réaliser le programme de contrôle d'un dispositif d'automatisation de manipulations fluidiques pour tests ADN sur lame de verre. Ce dispositif se compose d'un partie fluidique et d'une partie électronique de commande et de mesure articulée autour d'un microcontrôleur, un PIC 16F877 fabriqué par la firme Microchip, contenant le programme à exécuter et pouvant interagir avec l'extérieur. Le but de mon travail est double : développer le programme du microcontrôleur qui va contenir toutes les tâches à exécuter et créer une interface utilisateur sous Windows qui permettra aux biologistes de définir les tâches à accomplir par le microcontrôleur et de les avertir de tout problème constaté par celui-ci. Afin de permettre la communication entre interface et microcontrôleur, une liaison série de type RS232 a été utilisée. Le programme embarqué a été conçu au moyen du langage C adapté au microcontrôleurs ; l'interface quant à elle a été développée avec le langage DelphiÔ. Diverses difficultés sont apparues au long du développement, notamment au niveau des timing et de la communication sérielle mais celle-ci ont été résolues. De plus, afin de permettre au dispositif d'être le plus autonome possible, il était nécessaire d'implémenter dans le programme embarqué une fonction de régulation de la température des lames de verre lors de certaines tâches effectuées sur celles-ci. Il était aussi nécessaire d'avoir un maximum de sécurité lors de l'exécution de tâches ; à cette fin, le microcontrôleur, en cas de problème, en informe l'interface, qui affiche un message d'alerte à l'utilisateur, permettant à celui-ci de prendre une décision. Divers schémas de développement ont été envisagés pour l'interface pour aboutir à un modèle facilement utilisable et modifiable par des biologistes.

Maxime Dechesne (2004)

Ingénieur Civil en Électronique

Titre : Conception d'une micropompe

Résumé:
Ce travail s'inscrit dans le processus d'implication de l'université de Liège et d'autres sociétés de la région liégeoise dans le domaine des microsystèmes, et plus particulièrement celui de la microfluidique. Le champ des applications potentielles de systèmes microfluidiques est immense, notamment en bioingénierie. Ainsi, le projet d'analyse d'ADN sur puce OLIGONIC, développé en commun par 3 uni­ versités wallonnes, est demandeur d'un dispositif permettant de fournir de faibles quantités de liquides (débit de l'ordre de 20µl/s) de façon précise et contrôlée, si possible avec un encombrement réduit au minimum.
Ce travail vise donc à étudier les différentes possibilités existantes pour réaliser une micropompe, et à analyser l'une d'elles en détail. Dès le départ, les diverses contraintes, principalement au niveau des techniques et des coûts de production usuels en microsystèmes, mais également au niveau de la biocom­ patibilité, nous ont amené à envisager une méthode de fabrication alternative: la réplication thermoplas­ tique. Avec cette technique de moulage, la pompe développée a des dimensions légèrement supérieures à ses homologues en silicium, mais présente de nombreuses propriétés intéressantes: inertie chimique, faible coût...
Nous avons choisi d'analyser les mécanismes d'une pompe réciproque sans valves, ces dernières étant remplacées par des structures appelées diffuseurs/nozzles. La suppression des valves permet de travailler à des fréquences plus élevées, de diminuer les pertes et de gagner en robustesse. L'étude des mécanismes fluidiques dans la pompe, notamment de l'effet redresseur des diffuseurs/nozzles, ainsi que du comportement de deux actuateurs envisageables (piézoélectrique et électrostatique), nous a permis de réaliser, à l'aide du logiciel Matlab, un programme capable d'évaluer le débit, la fréquence de résonance et la consommation électrique de la pompe. Cette étude a été réalisée de façon mixte, utilisant des déve­ loppements analytiques mais également des simulations numériques (à l'aide du logiciel d'éléments finis Oofelie) pour obtenir les différents paramètres. On peut alors constater que l'actuateur électrostatique n'est pas adapté à ce design, contrairement à l'actuateur piézoélectrique qui convient parfaitement.
Ensuite, nous avons soumis quelques propositions en vue de la réalisation d'un prototype. Ainsi, différents circuits d'alimentation pour l'actuateur, dérivés de l'électronique de puissance, sont envisagés. Nous avons également sélectionné quelques matériaux qui pourraient convenir à la fabrication de la pompe, des moules et des actuateurs. La prochaine étape sera donc naturellement la réalisation d'un prototype afin de valider par des mesures les résultats développés ici.